Correspondances (2008)

Il me ressemble tellement…

« Si je devais révéler en moi le secret parcours de l’exutoire,
Si je devais dessiner pour toi le portrait de mes espoirs,
Si je devais profiler pour nous les reflets vifs en nos miroirs,
Je prendrais un couteau à la cambrure de l’arc se prêtant,
Je lancerais au hasard des vents les poussières, les pigments,
J’inventerais un art ouvert aux infinis possibles, impunément ».
share

About Fanny