Le venin

2016 – 100×100

levenin-web

Voici la confession
d’un être Icariens,
qui brûle l’illusion
du tartufe génomes.

La vie sous perfusion
que reste-t-il des miens ?
De fusion en fissions,
tant et tant d’hématomes.

Toutes mes aversions,
ces «je» de comédiens,
sèment une confusion,
je n’en suis qu’un syndrome.

Si triste conclusion
le venin vient des siens.
douloureuse infusion,
crochus sont vos atomes.

Si je suis dérisions
pluriel n’est plus rien.
A chacun sa vision
j’entame nouveau tome.

Je suis en rémission
de vos coeurs daltoniens
Antidote aux lésions,
me voilà polychrome !

Le temps de l’éclosion !
Garderez le freudien.
Moi j’aspire au terrien :
là poussent mes rhizomes !

share

About Fanny